Le questionnement

Foret de bambous

Il se passe quelque chose. Quelque chose qui arrive, qui m'étreint, me serre et me prend aux tripes. Je me pose des questions ; qui je suis, qu'est-ce que je deviens et que ce passe-t-il? Mais, le questionnement n'est-il pas une interrogation naturelle qui nous indique qu'il se passe quelque chose. Qui ne nous dit pas de douter, mais nous avertit qu'un changement est en marche. Que quelque chose d'important va arriver et même que ce changement est entrain de ce produire.

Le questionnement c'est la résultante de l'effort que fait nos cellules pour transformer. Ce n'est pas le doute, ce n'est point de la peur ni l'incertitude non plus. Il est juste un état qui nous prévient que ça se passe, que ça arrive et que ça se transforme. C'est la beauté, la simplicité et la joie. Car la transformation c'est un pas vers SOI, vers quelque chose de nouveau que nous n'avions pas mis en lumière. Cette transformation intérieure qui dit à l'extérieur je suis là ; il se passe quelque chose. J'arrive ne t’inquiète pas! Tu ne sais pas ce que c'est mais : j'arrive.

Hier j'étais assailli par une multitude de questions et en proie au doute ; un flou sur moi-même. Un instant bien présent qui m'interpellait dans des énergies que je n'avais jamais osé conscientiser. Je ne sais pas ce qu'elles sont, ce qui va arriver pourtant, cela m'attirait.

C'est alors que j'ai compris ; le questionnement fait partie de la vie. Il appelle le renouveau, il nous confronte à notre intimité. Il éveille des énergies jusqu'à là insoupçonnées surgies ; d'un ailleurs encore inconnu, se trouvant au plus profond de nous et révélant un autre SOI en devenir. Un nouveau SOI ni insignifiant, ni troublé et encore moins perdu. Toutefois, le questionnement implique la perte du SOI passé pour intégrer le SOI nouveau. C'est en cela qu'il génère le doute et la peur. Mais, il n'est pas le doute et surement pas la peur. C'est au contraire nous qui avons peur. Une peur née de l'inconnu et de l'incertitude du devenir. Et pourquoi donc? Parce que nous ne connaissons ni le but, ni le résultat et encore moins la fin. Mais la finalité n'est-elle pas d'être sans se demander pourquoi JE SUIS, pourquoi cela arrive? Alors, on perçois que le questionnement est une conséquence de la transformation. Il est même, l’intuition de ce mouvement. C'est pourquoi nous ne devons pas entendre: "que m'arrive-t-il?" Mais bien c'est en marche, c'est déjà là.

Il nous faut donc accueillir le questionnement comme le révélateur naturel de l’énergie transformant déjà l’être que nous sommes. Un indicateur de mouvement nous permettant, de comprendre cette énergie à l’œuvre à l’intérieur de nous. C'est donc, le travail qui s'opère à intérieur de moi qui s'exprime au travers du questionnement.

Je ne me pose donc pas la question de ce que je vais devenir! C'est que ce qui est entrain de venir me dit qu'il arrive, qu'il se présente. En cela ce n'est plus un questionnement mais, l'affirmation de ce qui émerge en moi. Le questionnement est donc une affirmation de SOI et là est toute sa beauté. Car, nulles craintes ni incertitude mais la conviction,  que ce qui grandit est merveilleux.

Le questionnement n'implique aucun effort. Il n'y pas de plan à concevoir ni de dure labeur à fournir pour comprendre ce qui vient. Vous devenez c'est tout! Le questionnement vous informe simplement de cet état de fait ; là est sa fonction. Puisqu'il n'est que l'effet  perceptible et visible du mouvement déjà en marche que produit votre transformation. Alors vous torturer l'esprit de questions toutes plus farfelus et inutiles n'est que pertes de temps. La transformation s'opérant déjà ; vous gaspiller donc votre énergie à vouloir la créer.

Il vous reste à prendre le questionnement comme une vérité intrinsèque :  " Je Suis en train de changer" ; et accueillir simplement et naturellement ce changement.

Je vous aime . bonnes et heureuse années à tous et à toutes Franck SERVIUS HELIËL DE SIRIUS

 

Retour à la page Messages & canalisations

Ajouter un commentaire